Soutien américain à la Tunisie pour améliorer sa sécurité

Soutien américain à la Tunisie pour améliorer sa sécurité

 

Le secrétaire d’État adjoint américain John Sullivan a indiqué que les Etats-Unis sont soucieux de soutenir les efforts de la Tunisie pour améliorer la sécurité, mettre en place les institutions démocratiques et consolider la croissance économique.

Au terme d'un entretien vendredi soir à Dar Dhiafa avec le chef du gouvernement, Youssef Chahed, il a affirmé que les USA ont accru leur assistance militaire et au développement de plus de 30 % par rapport à 2016 pour atteindre 205, 4 millions de dollars.

« J’ai eu un entretien avec le chef du gouvernement sur les réformes économiques cruciales et des mesures anti-corruption que le gouvernement tunisien œuvre à mettre en place qui entraîneront plus de croissance économique et de prospérité et des investissements étrangers en Tunisie, ainsi qu'un meilleur accès sur les marchés pour les produits tunisiens sur les marchés internationaux », a-t-il précisé.

Sullivan a souligné que les Etats-Unis soutiennent les efforts de la Tunisie pour encourager une croissance économique inclusive et améliorer le climat d'affaires.

Interrogé sur la possibilité de voir son pays accorder une garantie à un quatrième prêt à la Tunisie, le secrétaire d'Etat adjoint américain, a indiqué que les Etats-Unis étudient cette question, rappelant qu'ils avaient donné leur garantie à un prêt de 1,5 milliard de dollars en 2011.

« Les relations économiques tuniso-américaines sont fortes, fondées sur plusieurs volets, notamment l'investissement, les échanges commerciaux et la coopération dans tous les domaines », a-t-il ajouté.

Il a mis l'accent par ailleurs sur les efforts des deux pays dans la lutte contre le terrorisme.

« Lors de nos discussions, le président, le premier ministre et moi-même avons également mis l'accent sur l'importance de la sécurité mutuelle de nos deux pays. Nous devons consolider nos succès acquis contre l'Etat islamique et refuser aux groupes terroristes de trouver refuges », a-t-il affirmé.

Il a estimé que ces groupes continuent de chercher à se regrouper en Afrique du Nord et de menacer les Etats-Unis et ses partenaires, y compris la Tunisie.

Sullivan a relevé que les récentes attaques terroristes qui ont eu Tunisie et à New York soulignent l'importance de la collaboration continue des deux pays pour assurer la sécurité mutuelle, « qui est aujourd'hui plus indispensable que jamais ».

Au sujet de la Libye, le responsable américain a indiqué qu'il profitera de son séjour en Tunisie pour rencontrer le premier ministre libyen Fayez Sarra que les « Etats-Unis félicitent pour ses efforts visant à promouvoir le dialogue et une solution politique en Libye ».

« L'accord politique libyen reste le cadre d'une solution politique du conflit et d'une transition pacifique », a-t-il fait remarquer, soulignant que toute tentative visant à imposer une solution militaire, à imposer des délais artificiels ou à miner la médiation de l'ONU en Libye ne fera que déstabiliser le pays.

« Nous saluions le gouvernement d'entente nationale du premier ministre Fayez Sarraj et les forces alliés avec ce gouvernement pour leur leadership et leur courage qui ont mis fin à l'occupation brutale de la ville de Syrte par l'Etat islamique », a-t-il souligné.

Le secrétaire d'Etat a réaffirmé que les Etats-Unis restent pleinement engagés à travailler avec tous les Libyens et ses partenaires internationaux pour résoudre le conflit politique en Libye et aider à faire progresser le processus de stabilisation.

Il a réitéré également le soutien total de son pays au représentant spécial du secrétaire général de l'ONU pour la Libye, Ghassan Salamé, « qui œuvre à la promotion de la réconciliation politique ».

"La communauté internationale dans son ensemble doit rester unie autour de l'ONU et apporter son soutien aux Libyens qui s'efforcent de résoudre leurs différends par le dialogue", a-t-il affirmé.

 

Commentaires

Ajouter un commentaire