Youssef Chahed : « j’ai exercé mes prérogatives sans calculs politiques

Youssef Chahed : « j’ai exercé mes prérogatives sans calculs politiques

 

Avant de passer au vote de confiance aux nouveaux membres de son gouvernement, Youssef Chahed Le chef a souligné, dans sa réponse aux interventions des députés qu'il a exercé ses prérogatives constitutionnelles dans le remaniement ministériel sans « calculs politiques ».

Il a justifié ce remaniement notamment par les vacances dans trois ministères (éducation, finances et développement et investissement) et la réponse aux critiques formulées précédemment par les députés sur le rendement de certains départements.

« Je me suis attelé à restructurer le gouvernement en mettant l'accent sur les priorités, redonnant un nouveau souffle au cabinet ministériel et en conservant l'esprit de l'union nationale formulée par le pacte de Carthage », a-t-il affirmé.

Il a souligné que « l'action du gouvernement dépasse les personnes, attestée par le programme étalée jusqu'à 2020 », tout en rappelant les mesures prises pour relever le taux de croissance en réactivant les moteurs de la relance (exportations, tourisme, phosphates) et en introduisant des réformes.

Répondant aux interrogations sur la lutte contre la corruption, Youssef Chahed a indiqué que son gouvernement « n'a pas lancé des slogans mais a très vite agit », réaffirmant la détermination du gouvernement à poursuivre cette bataille en soumettant au parlement plusieurs projets de loi avant la fin de l'année portant sur les transactions publiques et l'administration électronique.

Il a fait état également de la création d'une commission sur l'exploitation des ressources naturelles qui sera présidée par une personnalité nationale et dont l'annonce sera faite la semaine prochaine.

« La bataille que nous livrons sur plus d'un front exige la détermination et la persévérance ainsi que des sacrifices partagées entre tous les partenaires, les partis et les organisation », a-t-il ajouté.

Le chef du gouvernement a appelé à ce propos les partis et organisations nationales à s'entendre sur un calendrier pour la mise en œuvre des réformes, sur la base d'un processus concerté. Pour se faire, il a sollicité le soutien politique au gouvernement dans la mise en œuvre de ces réformes et la sensibilisation du peuple à ce sujet.

« La feuille de route vers les réformes s'est basée sur la relance de l'économie à travers les réformes et un programme d'investissements ambitieux accompagnés par des politiques sociales », a-t-il affirmé. Il a estimé, à cet égard, que la réalisation de la croissance « exige une stabilité politique, une paix sociale et une unité nationale ».

Chahed a annoncé, par ailleurs, que le gouvernement a mis en place un plan de réformes détaillées en collaboration avec des experts soumis mardi dernier aux partis et organisations nationales pour l'enrichir.

« Le plan de réformes exige une vision complémentaire et il importe de ce fait que les lois des finances des trois prochaines années englobent toutes les lois de réformes », a-t-il fait valoir.

A propos de la monnaie, le chef du gouvernement a indiqué que son gouvernement s'attèle à trouver une solution à la crise du dinar « dont les prémices positifs se feront sentir dans les prochains mois ».

Au sujet des élections municipales, il a estimé que le gouvernement « n'a pas lésiné sur ses efforts pour honorer ses engagements afin d’organiser le scrutin à sa date fixée en mobilisant les moyens financiers, publiant les textes nécessaires et soumettant le projet de loi sur les collectivités locales à l'APR ainsi qu’en créant 12 nouveaux tribunaux administratifs régionaux et recrutant des magistrats administratifs ».

 

Commentaires

Ajouter un commentaire