Arrestation des deux cagoulés qui « filaient » Lazhar Akremi

Arrestation des deux cagoulés qui « filaient » Lazhar Akremi

Une voiture suspecte a été appréhendée samedi soir, alors qu’elle était garée à proximité du domicile de l’avocat et homme politique Lazhar Akremi à El-Mnihla.

Selon un communiqué rendu public dimanche par le ministère de l’Intérieur, Lazhar Akremi a contacté samedi soir à 22H30 les services spécialisés du département pour signaler ce véhicule.

Des unités de la garde nationale se sont rendues sur les lieux et ont appréhendé la voiture signalée qui était à son bord deux individus.

Fouillant la voiture, les forces de l’ordre ont retrouvé deux cagoules, un aérosol de gaz paralysant, un petit couteau, un bâton et une petite quantité de cannabis.

Agés de 23 et 26 ans, les deux suspects ont avoué qu’ils étaient en train de consommer de la drogue.

L’un des deux suspects habite à la cité 2 mars de la délégation d’Ettadhamen, alors que l’autre à El-Mhnila.

D’après la même source, la voiture est recherchée par la police routière et son propriétaire avait des antécédents judiciaires dans des affaires de stupéfiants et de traversée maritime clandestine. Il avait purgé une peine de prison d’une année et 4 mois.

Toujours selon la même source, les deux suspects ne sont pas fichés pour radicalisme religieux. En perquisitionnant leur domicile, les forces de l’ordre n’ont pas trouvé quelques choses qui paraissent suspectes.

Consulté à ce sujet, le ministère public a ordonné de placer les deux suspects en garde à vue et d’engager des poursuites judiciaires à leur encontre pour port et consommation de stupéfiants et suspicion d’appartenance à une organisation terroriste.

Commentaires

Ajouter un commentaire