Bergamini : Visa free pour les Tunisiens, c’est possible

 Bergamini : Visa free pour les Tunisiens, c’est possible

 

L’ambassadeur de l’Union Européenne à Tunis, Patrice Bergamini a laissé entendre mardi que la suppression des visas pour les Tunisiens voulant se rendre dans les pays de l’UE « c’est possible », à l’horizon 2020 comme c’est le cas actuellement pour les ressortissants d’Ukraine et de Géorgie et ce moyennant quelques conditions dont notamment le contrôle biométrique aux frontières et l’application des accords de réadmission.

Selon lui des « facilitations » pour la libre circulation en Europe seront consenties pour certaines catégories dans le cadre de l’ALECA, accord de libre échange complet et approfondi en cours de négociation.

Intervenant à Midi-show sur les ondes de Mosaïque FM, le chef de la représentation européenne a annoncé, d’autre part l’intensification des efforts pour la sortie de la Tunisie de la liste des « juridictions non coopératives » en matière de transparence fiscale appelée « liste noire ».

Il a ainsi indiqué que le Chef du gouvernement Youssef Chahed s’est entretenu sur le sujet avec le président de la commission européenne Jean Claude Juncker.

Il a annoncé également dans ce cadre la venue à Tunis début janvier prochain du commissaire européen aux affaires économiques et financières, Pierre Moscovici pour examiner la sortie de la Tunisie de cette liste. Selon lui la décision était regrettable et que la vraie raison de ce problème est que les engagements tunisiens en matière de lutte contre l’évasion et le blanchiment d’argent sont arrivés trop tard.

Il a ajouté, en revanche, l’Union Européenne n’a pas accordé suffisamment de temps à la Tunisie et n’a pas pris en compte le contexte difficile qu’elle traverse.

Patrice Bergamini a souligné également que la Tunisie doit procéder à la lutte contre la corruption avec plus de détermination et que cela sera dans l’intérêt des jeunes tunisiens et du partenariat avec l’Union Européenne.

Commentaires

  • Soumis par Giacomo Siro le 12 Décembre, 2017 - 18:34
    Je constate que Mr.Bergamini fait preuve d'un grand optimisme a'ce sujet. De plus il semble ne pas parler au nom de la UE , mais du pays dont il est ressortissant. Le gouvernement tunisien n'est pas en mésure de tenir aucune promesse. Encore moins d'accepter la réadmission de ses ressortissants. Il faudrait songer avant d'ouvrir la bouche Mr.Bergamini !

Ajouter un commentaire