Corruption administrative et financière derrière l’agression contre le délégué de Sidi Hassine ?

Corruption administrative et financière derrière l’agression contre le délégué de Sidi Hassine ?

 

Les contours de l’incident survenu entre le délégué de Sidi Hassine et l’employée commencent à être éclaircis.

En effet, une enquête administrative et sécuritaire sur l’agression perpétrée par l’employée contre le délégué a fait révéler l’existence d’un dossier quant à une présumée affaire de corruption financière et administrative concernant l’octroi de centaines d’autorisations pour des kiosques dans la zone.

Ainsi, lorsque le délégué a entamé une action de suppression de ces points de vente qu’il savait illégaux, il a été surpris par la détention des patrons desdits kiosques d’autorisations délivrées par les parties administratives concernées.

En approfondissant l’enquête, il en est ressorti que pas moins de 300 autorisations ont été délivrées dans toute la zone de Sidi Hassine alors qu’une importante parcelle de terrain relevant de la municipalité de Tunis était en train d’être vendue par des parties locales au profit d’un citoyen dont l’identité n’est pas encore précisée.

Le délégué aurait découvert que certaines parties administratives auraient introduit des modifications aux listes des bénéficiaires des logements dans la Cité « Omar Mokhtar », pourtant fermée depuis juin 2016.

Or, l’employée auteur de l’agression était chargée du dossier des logements sociaux, d’où sa décision de lui adresser un questionnaire et de la suspendre provisoirement du travail.

Quant à la suspension du coursier, il s’avère, d’après les investigations sécuritaires, que c’est bien lui qui a barré le passage au délégué pour l’empêcher de s’éloigner de l’employée qui le battait tout en l’incitant à poursuivre son agression.

 

N.H

Votre commentaire

  • Soumis par drmohamedsellam le 11 Octobre, 2016 - 19:03
    Une femme paranoïaque et perverse Jusqu’à présent,Je me suis empêché d’écrire sur cette affaire que j’ai jugée comme étant insignifiante,routinière et anodine..Parce que j’ai senti de prime abord que cette femme avait pu avoir des relations sentimentales ou sexuelles avec le délégué…Sinon elle n’aurait jamais levé le doigt sur lui..Elle le connait,elle a pénétré l’étendue de sa personnalité,elle n’ignorait rien sur lui,donc elle n’a plus de respect,plus de considération pour lui…Il n’ a plus de valeur à ses yeux …Elle savait qu’en le malmenant de la sorte,elle en sortirait victorieuse et que la réaction des gens qui l’entouraient serait de son côté,la soutiendrait sans peine…Disons encore que cette femme n’est pas sainte-nitouche et qu’elle devait être habituée à ce genre de scène…Elle serait de nature agressive et même brutale et rien ne semblerait s’opposer à ses extravagances caractérisées…