Ennahdha pour une réconciliation globale, tous processus confondus

Ennahdha pour une réconciliation globale, tous processus confondus

 

« Le mouvement Ennahdha rejette le projet de loi sur la réconciliation économique et financière dans sa version actuelle », a affirmé mardi, au cours d’une conférence de presse, le vice-président du mouvement Ennahdha Ali Larayedh. Il a souligné que « le projet soumis récemment à la commission parlementaire de la législation générale, nécessite, toutefois, l’introduction d’amendements importants pour atteindre les objectifs escomptés ». Pour lui,  « les amendements proposés, doivent toucher la constitutionnalité de certains articles dudit projet outre le processus de la justice transitionnelle ». Le projet de loi sur la réconciliation ne devrait pas concerner les crimes financiers comme la corruption et le détournement de deniers publics. Dans le même sillage, Larayedh s’est félicité de l’ouverture de la présidence de la République sur toute proposition avancée par les groupes parlementaires sur la révision de ce projet de loi.

Il a estimé que  « la réconciliation nationale globale représente un tournant décisif dans la construction de l’avenir de la Tunisie et que le mouvement   Ennahdha est pour une réconciliation globale, tous processus confondus. Elle est devenue un ajustement inévitable pour faire face à la crise économique qui secoue du pays ».

Par ailleurs, il a jugé que « la Tunisie n’a pas réalisé des avancées notables en raison des tiraillements et conflits constatés après la Révolution et il est temps, aujourd’hui, de la remettre sur la bonne voie ».  

Votre commentaire

  • Soumis par Ahmed le 4 Mai, 2017 - 12:21
    Excellent geste de la part du parti Ennahdha concernant cette loi qui aura un tournant décisif pour le pays. Ils ont bien fait
  • Soumis par Attia le 3 Mai, 2017 - 15:04
    Ennahdha a une position raisonnable et mesurée comme toujours, elle ne rejette pas pour rejeter et n’accepte pas pour accepter