La Fondation BIAT clôture la première édition de son nouveau programme "Engage"

 La Fondation BIAT clôture la première édition de son nouveau programme "Engage"

 

Au cours d'une cérémonie organisée, jeudi 28 mars 2019, la fondation Biat a clôturé la première édition de son nouveau programme, Engage. A cette occasion, les projets des bénéficiaires, des initiatives citoyennes réalisées par des jeunes engagés dans le cadre de ce cycle ont été présentés.

"La fondation a pour mission d’accompagner les jeunes pour leur promotion.Nous avons aujourd'hui 16 projets sur 3 axes, l’éducation, la culture et l’entrepreneuriat. Ainsi 48 mille bénéficiaires ont profité de nos actions sur les 5 ans. "Engage", c’est soutenir les initiatives citoyennes. Il ya nombre de jeunes qui ont des rêves et nous pouvons les aider à les concrétiser en structurant leurs idées par des formations", a déclaré Malek Ellouze, vice-président de la Fondation Biat.

Convaincue que la jeunesse engagée est la clé de voûte pour un meilleur avenir du pays, la fondation croit que les solutions aux problèmes sociaux, culturels ou environnementaux sont à trouver auprès de ces jeunes leaders, engagés, soudés et prêts à conduire le changement.

En décembre dernier, ce sont huit projets portés par des jeunes qui ont été sélectionnés dans 6 gouvernorats pour être concrétisés, après deux tours de jury. 

Ainsi, Souhail Henchiri de Gafsa nous a présenté son projet "Taxi culturel"; Wiem Chamsi de Sousse a présenté "Kanawita", la boite solidaire; Chawki Kabtni de Takelsa nous a parlé de son initiative citoyenne "Eco school" pour l’éducation et la sensibilisation environnementale auprès des élèves de 6 à 11 ans; Raed Salmi et Hayfa Tebaii ont lancé l’initiative "Rassamni", qui lutte notamment contre l’abandon scolaire dans les milieux ruraux; Imen Mahdi de Sfax a présenté son concept culturel "Fann Station"; Oussama Ben Abda de Tunis veut sauver les jeunes de son quartier des griffes de l’embrigadement, des problèmes de violence  et Khédija Miladi avec son projet "Ay Rassi, il s'agit du problème de la migraine qui touche une partie importante de la population.

Votre commentaire

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.