La lecture de la Fatiha sur la mort de Morsi divise les députés

La lecture de la Fatiha sur la mort de Morsi divise les députés

Après deux heures de retard, la séance plénière de l’Assemblée a été ouverte, ce mardi 18 juin 2019, par le premier vice-président Abdelfettah Mourou. Le président du groupe parlementaire de la coalition nationale Mustapha Ben Ahmed a proposé l’ajout de l’examen du projet d’amendement de la loi électorale à l’ordre du jour. Sa proposition a été approuvée par 112 voix contre 13 et 8 abstentions.

De son côté le président du groupe d’Ennahdha Noureddine Bhiri a pris la parole pour appeler à la lecture de la Fatiha sur la mort de l’ancien président égyptien Mohamed Morsi. Proposition soutenue par le président du groupe de Tahya Tounes Mustapha Ben Ahmed et le député Imed Daimi du Harak de Moncef Marzouki, mais vivement critiquée par la députée Fatma Mseddi de Nidaa Tounes, faction Monastir, qui a appelé à classer le mouvement Ennahdha comme organisation terroriste. De leur côté le  Mongi Harbaoui et Faiçal Tebbini ont rejeté l’appel de Bhiri. Ce qui n’a pas empêché le président de la séance Abdelfettah Mourou à improviser la lecture de la Fatiha alors que plusieurs députés ont quitté l’enceinte du parlement.

 

 

Votre commentaire

  • Soumis par Nahor le 18 Juin, 2019 - 14:38
    Pas de Fatiha pour les assassinés du Bardo et de Kantaoui, victimes des "enfants" de l'ayatollah Ghannouchi?? Pourquoi Mourou se prrenait en photo avec le terroriste Khachnnaoui, qui a massacré à la kalachnikof les visiteurs du Bardo en 2015?? MOUNAFIKOUN IKHWAN
    Adresse mail: 
    cotsoleil@yahoo.fr