La situation en Libye au centre de l’entretien BCE-Jhinaoui

La situation en Libye au centre de l’entretien BCE-Jhinaoui

 

La situation en Libye a été au centre d'un entretien, vendredi, au Palais de Carthage, entre le président de la République, Béji Caïd Essebsi, et le ministre des Affaires étrangères, Khémaies Jhinaoui.

Selon un communiqué de la présidence de la République, Jhinaoui a donné au chef de l'Etat un aperçu de son entretien, jeudi, à Tunis, avec le président du Conseil supérieur de l'Etat libyen, Khaled Mechri, et de la teneur des entretiens téléphoniques qu'il a eus avec le chef de l'Armée libyenne le Maréchal Khalifa Hafter, le ministre libyen des Affaires étrangères, Mohamed Tahar Siala et l'Envoyé de l’ONU pour la Libye, Ghassen Salamé.

Il rappelé la position de la Tunisie appelant à mettre fin aux combats en Libye, à éviter au peuple libyen davantage de souffrance et à poursuivre le processus politique engagé sous l'égide de l'ONU, loin de toute ingérence étrangère. Le ministre a également appelé les factions libyennes à faire preuve de retenue, en plaçant l'intérêt de la Libye au dessus de toute autre considération.

Il a, en outre, fait part au président de la République des résultats de sa participation à la 5e session du Forum de coopération arabo-russe, tenu à Moscou le 16 avril courant, ainsi que ses entretiens avec, notamment, son homologue russe et des ministres des Affaires étrangères et des chefs de délégations participant à ce forum.

Sur un autre plan, Jhinaoui a donné au chef de l'Etat un aperçu sur les prochaines échéances diplomatiques, dont la célébration, le 3 mai prochain, de la Journée nationale de la diplomatie tunisienne et la pose par le chef de l'Etat, à cette occasion, de la première pierre du projet de l'Académie diplomatique. Le coût de réalisation de ce projet s'élève à 72 millions de dinars, don de la Chine dans le cadre de la coopération tuniso-chinoise.

Votre commentaire

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.