Le gouverneur de la BCT: "Entre 3 et 4 milliards DT circulent en dehors du circuit bancaire"

Le gouverneur de la BCT: "Entre 3 et 4 milliards DT circulent en dehors du circuit bancaire"

 

Selon les statistiques de la Banque Centrale de Tunisie(BCT), « le volume d’argent liquide qui circule en dehors du circuit bancaire organisé varie entre 3 à 4 milliards de dinars », a affirmé le gouverneur de la BCT, Marouane El Abassi.

Intervenant lors d’un séminaire sur le digital banking organisé, mardi, au siège de l’UTICA, sur le thème “Digital Banking… Ready to Go ?”, à l’initiative de la Fédération nationale du numérique, en collaboration avec la BCT et l’Association professionnelle des banques, Abassi a démenti les informations qui évoquent un volume de cash dépassant les 12 milliards de dinars.

Le gouverneur de la BCT a mis l’accent sur la nécessité de développer les opérations numériques pour maîtriser cette situation et pour instaurer un système transparent de paiement électronique.

Il a souligné que l’aggravation du phénomène de cash en dehors du circuit bancaire au cours de ces dernières années, est expliqué par trois principaux facteurs. Il s’agit, a-t-il encore expliqué, du recours de certains opérateurs économiques comme les agriculteurs au cash, ou à la thésaurisation de leur argent, outre l’absence de confiance dans le système bancaire.

Abassi a également, souligné que ce phénomène s’accumule par l’évasion d’une partie importante de cash en dehors de l’économie organisée par les opérateurs du marché parallèle.

Le gouverneur de la BCT a, en outre, fait savoir que la BCT a publié les textes d’application relatifs aux établissements de paiement selon la loi bancaire du mois de juillet 2016.

“La BCT œuvre à parachever, fin novembre 2018, les négociations relatives à ces textes d’application pour instaurer les établissements de paiement qui joueront un rôle important dans le développement des systèmes de paiement”, a encore précisé, Abassi.

Par ailleurs, il a annoncé qu’un accord a été conclu, lundi 8 courant, avec le ministre des Technologies de la communication et de l’Economie numérique, Anouar Maarouf, sur la publication de la première circulaire de change qui sera lancée au profit des startups.

Cette circulaire aidera les jeunes promoteurs à effectuer leur opération bancaire numérique, selon les normes internationales.

Le gouverneur de la BCT a considéré que le “decashing” est un problème de conscience culturel qui nécessite le déploiement des technologiques nécessaires au développement du système bancaire.

Evoquant la possibilité du lancement par la BCT d’un emprunt en devises auprès des Tunisiens résidents à l’étranger, Abassi a plaidé pour l’instauration d’un canal électronique de liaison avec cette catégorie, dont notamment les jeunes.

Il a appelé à mieux accroître les exportations, réduire les importations et à intensifier la consommation des produits tunisiens afin de préserver la valeur du dinar tunisien, faisant savoir que les réserves en devises s’élèvent, actuellement, à 75 jours d’importations.

TAP
 

Commentaires

Ajouter un commentaire