Le parcours de la militante et femme politique Maya Jeribi

Le parcours de la militante et femme politique Maya Jeribi

 

La militante et ex-secrétaire générale du parti Al-Joumhouri Maya Jeribi, décédée ce samedi des suites d'une longue maladie, était née le 29 janvier 1960.

Biologiste de formation, elle a suivi ses études à Radès puis, de 1979 à 1983, à la Faculté des sciences de Sfax où elle a milité au sein de l'Union générale des étudiants de Tunisie(UGET).

Elle a adhéré à la section sfaxienne de la Ligue tunisienne des droits de l'homme au début des années 1980 et collaboré également à l'hebdomadaire indépendant Erraï (L'Opinion), puis à Al-Mawkif.

En 1983, elle participe à la création du Rassemblement socialiste progressiste (RSP) fondé la même année par l'avocat Ahmed Néjib Chebbi. Le RSP est devenu en 2001 le Parti démocrate progressiste (PDP), l'un des principaux partis de l'opposition tunisienne.

En 1986, elle devient l'une des rares femmes membre du bureau politique du parti. De 1986 à 1991, elle est responsable à l'UNICEF des collectes de fonds et de la communication.

En 1996, elle devient chargée d'études à l'Institut Laamouri, un bureau d'études et de marketing, où elle devient directrice générale et spécialiste en études qualitatives en 2001.

Le 25 décembre 2006, elle est élue à la tête du PDP, succédant ainsi à Ahmed Néjib Chebbi. Elle devient ainsi la première femme à diriger un parti politique tunisien et la deuxième au Maghreb à la tête d'un parti composé majoritairement d'hommes, après l'Algérienne Louisa Hanoune.

Jeribi et Chebbi suivent du 1er octobre au 20 octobre 2007 une grève de la faim pour protester contre la décision judiciaire prise le 1er octobre d'expulser leur parti des locaux qu'il occupe au centre de Tunis.

Le 23 octobre 2011, elle est élue membre de l'Assemblée nationale constituante dans la circonscription de Ben Arous. Elle présente sa candidature pour le poste de présidente de l'Assemblée constituante le 22 novembre et obtient 68 voix contre 145 à Mustapha Ben Jaafar qui est élu.

Suite à l'annonce de la fusion du Parti démocrate progressiste, avec notamment Afek Tounes et le Parti républicain, elle est élue, le 9 avril 2012, comme secrétaire générale de la nouvelle formation dénommée "Parti Républicain" lors du cinquième et dernier congrès du PDP.

Votre commentaire

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.