Le parti «Au cœur de la Tunisie » dénonce une machination politique

Le parti «Au cœur de la Tunisie » dénonce une machination politique

 

Comme il fallait s’y attendre la réaction du parti « Au cœur de la Tunisie », suite au gel des avoirs des frères Karoui et l’interdiction de voyager qui a été décidée à leur égard n’a pas tardé et elle est de connotation politique.

Pour le parti présidé par Nebil Karoui il ne s’agit ni plus ni moins que d’une machination politique de la part du gouvernement Youssef Chahed sous forme de "diversion" pour  le peuple tunisien à la suite des événements du jeudi noir en allusion au 27 juin 2019 au cours duquel deux attentats suicides ont été perpétrés alors que le président de la République était hospitalisé pour un « malaise aigu ».

« Alors que nous nous attendions à ce que la justice militaire ouvre une enquête immédiate sur ce qui s’est passé ce jour-là surtout après les déclarations et témoignages de certains députés qui se sont mis à la disposition de la justice » lit-on dans un communiqué publié lundi par ce parti.

Il dénonce ce qu’il considère comme une « campagne » contre lui dont la date a été choisie puisqu’elle a lieu quelques jours après le démarrage effectif des préparatifs des échéances électorales suite à la signature par le chef de l’Etat du décret portant convocation du corps électoral

« Il s’agit d’une tentative désespérée de mettre en difficulté le parti et son président et à porter atteinte à sa popularité grandissante confirmée par les sondages d’opinion réalisés par les différents instituts en la matière » écrit encore le parti « Au Cœur de la Tunisie »

. Pour lui, «cette campagne enragée était prévisible depuis un certain temps et elle fait partie d’un plan destiné à porter atteinte au prestige de Nebil Karoui en personne, à harceler son frère Ghazi Karoui et les membres de leur famille ainsi qu’à dresser des obstacles devant le parti de façon ascendante en commençant par la tentative de fermer la chaine Nessma TV, ensuite les restrictions imposées aux activités de l’association Khalil Tounes, puis le projet de loi portant amendement de la loi électorale déposé par le gouvernement Chahed dans le but d’écarter Nebil Karoui de présenter sa candidature à l’élection présidentielle.

Le parti appelle enfin ses militants, ses partisans, ses amis et toutes les forces vives du pays à être prêts à faire face à la « dictature montante qui menace le processus démocratique, la paix sociale et la sécurité des citoyens ».

Votre commentaire

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.