L’ordre des pharmaciens souligne la nécessité de réviser la législation réglementant la profession

L’ordre des pharmaciens souligne la nécessité de réviser la législation réglementant la profession

 

Des membres du conseil national de l’ordre des pharmaciens de Tunisie (CNOPT) ont appelé, vendredi, lors d’une rencontre avec le ministre de la Santé, à la nécessité de réviser le cadre législatif et les textes organisant la profession ainsi que les critères d’ouverture et d’exploitation des officines privées.

L’entrevue qui a porté, selon un communiqué du ministère, sur les problématiques liées à la profession de pharmacien et à son avenir, a permis d’évoquer plusieurs préoccupations des professionnels du secteur à l’instar des dettes de la pharmacie centrale, de l’adaptation de la formation aux besoins réels du marché du travail et des moyens à même d’améliorer les perspectives d’employabilité des nouveaux diplômés et des jeunes pharmaciens.

Le ministre de la Santé, Slim Chaker a à cette occasion, mis l’accent sur l’importance du dialogue entre le ministère et l’ordre des pharmaciens pour surmonter les difficultés, soulignant la volonté d’accélérer la prise de décisions au profit de la profession de pharmacien au service de l’intérêt supérieur du pays.

De son côté, la secrétaire d’Etat auprès du ministre de la santé, Sonia Ben Cheikh a mis l’accent sur la responsabilité dévolue aux pharmaciens dans le contrôle des circuits de distribution des médicaments et des équipements médicaux, appelant, à surmonter les différents problèmes afin de protéger le secteur et développer l’industrie pharmaceutique.

Commentaires

Ajouter un commentaire