Présidentielle : des « conditions acceptables » selon l’ONG I Watch

Présidentielle : des « conditions acceptables » selon l’ONG I Watch

 

Le démarrage du vote s’est passé dans des conditions acceptables, avec 86% des centres de votes ouverts à l’heure et la présence des agents de l’ISIE dans 97 % de ces centres, a indiqué dimanche le conseiller juridique de l’organisation « I Watch » Ahmed Ben Taarit lors d'un point de presse à Tunis.

Il a, à cet égard, noté que 98% des outils de votes étaient en place lors de l’ouverture et la présence de 92% des affiches expliquant l’opération de vote. Il a précisé que des défaillances ont été enregistrées par les observateurs notamment, l’ouverture tardive des centres de vote, ce qui a donné lieu à des scènes de confusion outre l’absence de comptage public des bulletins de vote à Ksar Helal, Monastir et Aouina 2, et l’absence de PV dans les urnes au centre de vote de 6 Avenue du Brésil à Tunis.

Il a évoqué la présence continue et sans motif, des forces de l’ordre dans certains centres de votes tels que celui de l’école primaire El Mechtel à la Manouba, Cité Lahbib à Tataouine, à Laouina, avenue de Bourguiba à Kebili. « Ces forces doivent rester dans les environs du centre de vote et n’intervenir qu’à la demande du chef du bureau »a noté Ben Taarit.

Il a critiqué l’interdiction faite dimanche matin, à une observatrice de remplir des formulaires devant le centre de vote de cité Slah à Siliana, appelant l’ISIE à maitriser davantage l’organisation et à bien encadrer ses agents.

L’ONG « I Watch » procède à l’observation du processus électoral dans le cadre d’une coalition groupant plusieurs organisations de la société civile, plaçant deux observateurs à l’intérieur des bureaux de votes et deux autres à l’extérieur pour relever les défaillances.

Votre commentaire

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.