Quand le non-respect des règles de déontologie nuit à l'image de la profession médicale !

Quand le non-respect des règles de déontologie nuit à l'image de la profession médicale !

 

Le Code de déontologie médicale (مجلة واجبات الطبيب) est un ensemble de dispositions législatives réglementant l'exercice de la médecine en Tunisie. Les dispositions du code s'imposent à tout médecin inscrit au tableau de l'Ordre des médecins de Tunisie et le non-respect de ce code expose le médecin contrevenant à des sanctions disciplinaires de la part du CNOM.

Parmi les disposition du Code de Déontologie Médicale, figure l'Article 16 qui stipule "...Tous les procédés directs ou indirects de propagande et de publicité sont interdits aux médecins."

Malheureusement cet article n'est pas respecté par certains médecins, notamment dans le domaine de l'esthétique, qui se permettent d'utiliser des moyens publicitaires variés comme Instagram, Youtube, Facebook,....pour se faire connaître et vanter leurs mérites auprès du grand public.

Le cas le plus flagrant est celui d'un jeune médecin qui utilise son image de "Beau Gosse" pour se lancer dans une publicité utilisant divers procédés, n'oubliant pas au passage "d'égratigner" ses collègues qui ne partagent pas ses idées, les faisant indirectement passer pour "mauvais médecins"!

Il est impératif pour le Conseil de l'Ordre des Médecins de prendre les mesures disciplinaires à l'encontre des médecins qui se livrent à une telle publicité afin de préserver l'image de marque de cette noble profession.

Il est recommandé aux responsables des médias, écrits et audio-visuels, de s'assurer que les dispositions du Code de Déontologie Médicale ne soient pas bafoués lorsqu'ils accordent des interviews aux médecins.
 

Votre commentaire

  • Soumis par Zohra le 20 Février, 2018 - 08:17
    L'auteur donne des ordres au Conseil de l'Ordre, donne des instructions aux médias, qui est il ? L'ordre des médecins est souverain ! Les médias sont libres et nul ne peut empêcher leur envol de nos jours.
  • Soumis par Zohra le 20 Février, 2018 - 01:07
    L'auteur de l'article parle de déontologie alors que c'est de la pure démagogie animée par une vulgaire jalousie.