Slim Khalbous : aucune décision de Néji Jalloul n’a été annulée

Slim Khalbous : aucune décision de Néji Jalloul n’a été annulée

 

 Slim Khalbous, ministre de l'éducation par intérim était l'invité de Midi Show de ce mercredi 7 juin pour parler du démarrage de la session principale du baccalauréat 2017. 
Il a déclaré que le taux de réussite pourrait baisser de 8 à 10%, en raison de l’annulation de 20% dans la moyenne finale. Par ailleurs, Slim Khalbous a indiqué que le ministère ne s'ingère en aucun cas dans le travail des commissions qui élaborent les examens.
« Aucune ingérence administrative ou politique dans les examens du baccalauréat ».
Dans le même sens, le ministre de l'éducation a indiqué que des visites d'inspection ont été faites ce jour dans différents établissements pour superviser le bon déroulement du premier jour d'examen.
Slim Khalbous a déclaré que le choix de la section du baccalauréat préparera le terrain pour l'orientation universitaire du bachelier. Il a jouté qu’il est nécessaire qu'un système qui prend en compte les compétences de l'élève soit mis en place et que ceci fait partie du programme de réforme du ministère.

Le ministre de l’éducation par intérim a démenti l’information selon laquelle il aurait fait le ménage au sein du ministère de l’éducation à l’issue du limogeage de Néji Jalloul et l’annulation de plusieurs décisions prises par ce dernier.
Il a indiqué que l’inspection générale avait fait un rapport sur une suspicion de corruption qui concerne le matériel du ministère et que l’application des décisions concernant ce sujet a été faite lors de son arrivée.
Par ailleurs, le ministre de l’éducation a ajouté que les syndicats concernés ne se sont ingérés ni dans les nominations ni dans le calendrier de l’année scolaire.
« L’accord a été fait par consensus et tout le monde était satisfait ».
Pour Slim Khalbous, le syndicat ne gère pas le ministère, il s’agit d’une partie sociale avec laquelle il négocie et que chacun a une mission précise.
Il a ajouté que le dialogue était rompu entre les deux parties et qu’il a été décidé de reprendre les pourparlers pour trouver un consensus.
Dans le même sens, Slim Khalbous a souligné qu'aucune décision prise par Néji Jalloul n'a été annulée.
Slim Khalbous est revenu sur la mise en place du nouveau calendrier scolaire de 2017-2018, précisant que l'année prendra fin le 30 juin 2018. 
Concernant les vacances scolaires, le ministre de l'éducation a déclaré qu'il y aura six semaines de cours pour une semaine de vacances, à l'appel des professeurs pour préparer les examens. 
« Ce calendrier satisfait toutes les parties concernées ».

 

Commentaires

Ajouter un commentaire