Suspension de la production des phosphates dans plusieurs unités à Gafsa

 Suspension de la production des phosphates dans plusieurs unités à Gafsa

 

Les activités de production de phosphates de la Compagnie des phosphates de Gafsa (CPG), ont été suspendues, dans la matinée du lundi 18 février 2019, dans les unités de Mtétlaoui, Om Laârayes et Redeyef.

D’après le correspondant de Nessma, dans la région, les ouvriers de la CPG se sont rassemblés devant le siège de l’Union régionale du travail de Gafsa pour protester contre la non-satisfaction de plusieurs revendications d'ordre financier et professionnel.

Votre commentaire

  • Soumis par mokhtar abdelkader le 19 Février, 2019 - 16:02
    En 2010 la CPG produisait 8 millions de tonnes de phosphate par an. Depuis 2011 la production annuelle n'a pas pu dépasser 3 millions de tonnes ( et ce contrairement aux affirmations de certains responsables qui prétendent que la production a pu dépasser 5 millions de tonnes ). La conséquence de cet énième arrêt est que les usines de transformation du phosphate appartenant au GROUPE CHIMIQUE vont se retrouver à l’arrêt et l'ensemble du secteur phosphatier - qui est une source principale de devise - sera encore une fois paralysé. Dans ce feuilleton d’arrêt-démarrage du phosphate la responsabilité du gouvernement n'est plus à démontrer. En effet pour empêcher la paralysie totale de l'ensemble du secteur phosphatier le gouvernement aurait pu autoriser le GROUPE CHIMIQUE à importer du phosphate et éviter ainsi l’arrêt des usines en même temps que les mines.
    Adresse mail: 
    abdelkadermokhtar818@gmail.com