Tourisme en Tunisie: Promesses et décadence ! (en chiffres)

Tourisme en Tunisie: Promesses et décadence ! (en chiffres)
 
Nous avions déjà publié, il y a de cela quelques semaines, un article qui attire l’attention sur la situation critique du tourisme tunisien et qui démontre que la réalité des chiffres est très loin et en deçà  de ce que nous avance le ministère du Tourisme.
 
Après que les chiffres inquiétants relatifs au nombre de touriste qui sont  rentrés en Tunisie lors des quatre premiers mois de 2014, ont été dévoilés  au public, notre ministre du Tourisme Amel Karboul  a semble-t-il choisi la stratégie du repli de la scène médiatique pour se concentrer sur ses objectifs et essayer de sauver ce qu’il reste de la saison.
 
Et ce n’est qu’hier qu’elle a repris ses déclarations aux médias à travers une interview accordé à nos collègues de Destination Tunisie, avant d’enchainer ce mardi avec une visite au Cap-Bon.
 
Bien que Karboul ait avoué que le chiffre de 7 millions de touristes attendus qu’elle a annoncé était "débile" et a reconnu qu'elle s'est prise au jeu avec tout le monde en annonçant un chiffre difficile à atteindre, il semble que la situation est beaucoup plus grave et que le tourisme tunisien vit ses pires moments.
 
Les chiffres et les états des entrées des non-résidents sur le sol tunisien de la dernière décade du mois de juin 2014 et la première décade du mois de juillet sont venus confirmer cette situation catastrophique.
 
Il en ressort une dégringolade générale non seulement par rapport à l’année de référence en 2010, mais surtout par rapport à 2013, aussi bien sur les marchés classiques européens que sur les marchés maghrébins ou même celui des pays du Golfe.
 
Ainsi lors des derniers jours du mois de juin, le marché français a enregistré un recul de 14.1% par rapport à la même période en 2013. Le marché allemand, lui, a reculé de 22.4%. Le marché européen a ainsi enregistré une baisse de 3.3% sur les dix derniers jours du mois de juin en comparaison avec la même période de l'année écoulée.
 
Bien qu’ils soient en pleine haute saison, les dix premiers jours du mois de juillet, ne sont pas en reste non plus, puisque les mêmes résultats négatifs sont enregistrés au niveau de tous les marchés.
 
Le marché maghrébin a enregistré ainsi une baisse record de 63.1% en comparaison avec la même période de l'année 2013, qui peut probablement être expliqué par le mois de Ramadan lors duquel les Algériens voyagent moins et la situation sécuritaire en Libye.
 
Ce qui est inquiétant dans cette analyse, c'est que ce ne sont pas seulement les marchés classiques qui sont en net recul et qui continuent leurs dégringolades mais qu’en ces circonstances ce sont les marchés Maghrébins qui chutent.
 
Une situation générale bien difficile pour le tourisme tunisien qui peine à sortir la tête du gouffre. Espérons que les touristes viendront en nombre pour le restant de la saison afin de sauver ce qu'il en reste. Une chose est sûre, toutefois, beaucoup voire énormément d'effort et de travail restent à faire afin de redorer le blason de notre tourisme.

 

 

Slim Maâtoug

Votre commentaire

  • Soumis par slim le 4 Novembre, 2015 - 12:18
    <p>Allez dire ça à Tunisair, elle est prête à boycotter n'importe qui pour que ça ne se fasse pas!</p>
  • Soumis par Houcine Ben Mustapha le 4 Novembre, 2015 - 12:18
    <p>Un des moyens qui peut développer le tourisme tunisien est la l'ouverture du ciel tunisien aux compagnies aériennes européennes "low cost". Vu la proximité géographique de la Tunisie par rapport à l'Europe, des dizaines de milliers de touristes viendront passer leur weekend au soleil et remplirons nos hôtels.<br>Le gain de l'économie tunisienne sera bien plus important à celui de continuer à protéger une compagnie aérienne nationale qui a du mal à décoller par ses propres ailes surtout après son lestage par des milliers d'employés dont elle n'en a pas besoin.</p>
  • Soumis par sahli le 4 Novembre, 2015 - 12:18
    <p>commencé par baissé les prix de l avions et du bateau pour les ressotissants tunisiens et proposé des tarifs pour attiré les famille qui souhaite accedé au animation des hotels sa serait deja limité la casse arreté d espéré agissé un peu</p>