Attaque d’une salle des fêtes à Oued Ellil, la version du propriétaire

Attaque d’une salle des fêtes à Oued Ellil, la version du propriétaire

 

Beaucoup d’informations ont circulé au cours du weekend dernier quant à l’intrusion d’une bande de malfrats dans une salle des fêtes à Oued Ellil lors d’une cérémonie de mariage et les dégâts qui y ont été causé.

Le propriétaire de cette salle » les jasmins », Naceur Oueslati a, dans une déclaration, à la radio Mosaïque FM, livré sa version des faits. Il a démenti que la bagarre ait eu lieu à l’intérieur de la salle, mais plutôt en dehors.

 Il a tenu à préciser que des délinquants ont repéré le cortège quand il est arrivé et certains d’entre eux ont tenté de cambrioler les voitures des invités. Les propriétaires des voitures ont réussi, avec l’emploi de force, à les repousser et c’est là que les choses ont dégénéré puisque d’autres malfrats sont venus en renfort.

La bagarre a, alors, éclaté et certains des délinquants ont forcé la porte d’un dépôt et ont utilisé du matériel de jardinage et de construction pour attaquer les invités. Les invités, dont certains ont été blessé, se sont réfugiés à l’intérieur de la salle des fêtes et les employés ont verrouillé les portes et ont continué de se défendre en utilisant les extincteurs et en lançant des vers, des bouteilles sur les délinquants qui voulaient passer par les fenêtres. Cette attaque, a, selon Oueslati, causé des dégâts matériels estimés à plus de 20 mille dinars.

Quand les agents de la garde nationale sont venus, après une heure et demie environ, les blessés ont été secourus et évacués alors que les agresseurs se sont évadés.

Par ailleurs, Naceur Oueslati a démenti les informations qui circulent sur le vol de bijoux et d’argent de certains invités et qu’il avait l’autorisation d’organiser des cérémonies de mariage dans sa propriété.

 

Votre commentaire

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
  • Soumis par Jawed le 1 Novembre, 2017 - 15:06
    Il est clair que les forces de l'ordre continuent à ne pas faire leur travail de protection des citoyens s'ils ont pris une heure et demi pour arriver sur les lieux et secourir les victimes de cette attaque.