Bientôt la fin des avantages exorbitants pour Marzouki et Mebazaa

Bientôt la fin des avantages exorbitants pour Marzouki et Mebazaa

 

Le quotidien le Maghreb rapporte dans sa livraison du jeudi 04 juin, sur la voix  du directeur du cabinet présidentiel  Ridha Belhaj, qu’un projet de loi portant sur la réduction des avantages accordée au président de la république sera incessamment déposé au bureau de l’Assemblée des représentants du peuple. Ce projet portant modification de la loi 88 du 27  septembre 2005, ne concerne pas la rémunération ni les avantages du président  pendant l’exercice de ses fonctions, mais plutôt les avantages qui lui sont octroyés après la cessation de ses fonctions.

La loi en question stipule, en effet, que le président de la république bénéficie dès la cessation de ses fonctions d’une rente viagère  équivalente à celle d’un président en exercice, soit 30.000 dinars bruts, ainsi que les avantages en nature dont il bénéficie et dont notamment, le logement meublé, le personnel domestique, les voitures et les chauffeurs, les prestations sanitaires pour lui et pour sa famille, la sécurité…

En cas de décès, le conjoint du président en vie pourra bénéficier de 80% des indemnités qui seront majorées de 10% pour chaque enfant mineur.

Notons que ces avantages exorbitants décidés par l’ancien président Ben Ali et dont il n’a pas bénéficié, profitent actuellement à ses deux successeurs Foued Mebazaa qui a assuré les fonctions de président de janvier à décembre 2011 et Moncef Marzouki, pendant trois années durant la période provisoire.

Votre commentaire

  • Soumis par Nabil Barnat le 4 Novembre, 2015 - 12:23
    <p>Vaut mieux tard, que trop tard !!!</p>
  • Soumis par Maryam Broedowski le 4 Novembre, 2015 - 12:23
    <p>Il serait temps... Dans tous les pays les avantages accordés aux présidents après leur cessation d'activités est une honte... Et pendant ce temps là des citoyens meurent car ils n'ont pas d'argent pour se soigner!</p>