Ce qui s’est passé jeudi au Parlement : les révélations incroyables de Rym Mahjoub

 Ce qui s’est passé jeudi au Parlement : les révélations incroyables de Rym Mahjoub

 

Un coin de voile commence à être levé sur ce qui s’est passé jeudi après-midi à l’ARP alors que les rumeurs les plus folles sont propagées sut la santé du président de la République Béji Caïd Essebsi.

Ce que révèle la députée Rym Mahjoub( Afek Tounes) elle-même médecin de profession dépasse l’entendement. Elle vient de le faire savoir lors de son passage ce jour dans l’émission « Dimanche presse » sur Radio-Med.

Ainsi certains députés-médecins dont elle ne donne pas l’identité ont eu la lumineuse idée en l’absence de la Cour Constitutionnelle de s’ériger en comité d’experts pour décider de l’empêchement provisoire ou permanent du président de la République et faire prendre les décisions en conséquence.

C’est elle en compagnie d’autres de ses collègues qui a fait avorter ce plan machiavélique qui n’a de précédent que le coup d’état médical auquel a recouru l’ex-président Ben Ali pour déposer le président Bourguiba. "Cette proposition est immorale et anticonstitutionnelle" a-t-elle jugé.

« Certains partis politique ont fait montre d’une étrange volonté de faire main basse sur le pouvoir » qu’ils croyaient à portée de main, selon elle.

Elle a ajouté qu’il y a eu des discussions entre les partis sur le changement du Président de l'Assemblée des représentants du peuple, Mohamed Ennaceur, et son remplacement par Abdelfattah Mourou lors de la réunion de l'Assemblée du peuple tenue jeudi dernier,

Votre commentaire

  • Soumis par mezoughi le 1 Juillet, 2019 - 12:42
    Ainsi certains députés-médecins dont elle ne donne pas l’identité sans noms cette information ne vaut rien et n'apporte aucune plus value informative.Si on n'a pas le courage de déballer il vaut mieux se taire . tout le monde sait qu'il y a eu une tentative de coup d'état légal. mais la vraie question et l'éclairage nouveau de ceux qui savent c'est les noms et les appartenance politique. déjà que lorsqu'un député prend la parole son appartenance politique n'est pas signalée. Le copinage à la tunisienne nous indispose au plus haut point. Taire le nom des comploteurs est une forme de corporatisme abject sinon une complicité objective.
    Adresse mail: 
    mezoughi