«Conflit»: Une réussite en silence

«Conflit»: Une réussite en silence


Refusé lors des JCC, boycotté par de très nombreux médias, le film « Conflit » du réalisateur Moncef Barbouch continue à gêner et à déranger l’ancien système et particulièrement ceux qui ne veulent pas dévoiler le visage oppressif et sanguinaire du régime dictatorial de Ben Ali.

Mais malgré tous les bâtons qu’on a mis dans sa route, le film continue à battre en silence des records remarquables dans l’histoire du cinéma tunisien.

Ainsi, ce film a battu un record dans le nombre de villes et villages tunisiennes où il a été projeté. La quasi majorité de ces projections se déroulent à guichets fermés. Les recettes sont considérables et dépassent celles réalisées par les autres films tunisiens.

Tout cela se fait malgré le boycott surprenant des médias officiels dont la position prouve que l’ancien régime continue à dicter ses lois au moment où les Tunisiens ont plus que jamais besoin de comprendre ce qui s’est passé pour se concilier et tourner cette triste page de l’histoire de notre pays.

Votre commentaire

  • Soumis par Aymen le 4 Novembre, 2015 - 12:22
    <p>Bravo si Barbouch</p>