Encore un médecin agressé dans l'exercice de ses fonctions

 Encore un médecin agressé dans l'exercice de ses fonctions

 

Dans un posting publié sur son compte facebook, le médecin urgentiste à l'hôpital régional de Zaghouan, Abdelwaheb Thabet a décrit son agression par un citoyen et son frère dans un établissement sanitaire. Le médecin, qui se dit dégouté,  décrit une agression insupportable et un corps médical livré à lui-même et suceptible à tout moment d'être victime d'agression. Pire, ce médecin, qui s'en sort avec des ecchymoses sur tout le corps, a dû faire face, tout seul, à ses agresseurs. Une situation intolérable et indigne auquel l'Etat se doit de régler au plus vite.

Voici le témoignage émouvant du médecin urgentiste Dr Abdelwaheb Thabet:

"Notre situation à l'hôpital où je travaille n'est pas meilleure, sinon elle est pire qu'ailleurs dans d'autres régions de la république : étant médecin aux urgences, j'ai été agressé par un citoyen venu consulter et par son frère gratuitement et sans aucune raison à 6h20 du m atin du 10 août 2017:

J'ai subi de multiples coups de poing, coups de pied, coups par la tête sur ma tête, sur la face et j'ai été poussé par terre et j'ai eu droit à de multiples autres coups partout sur le corps. Et là, 48 heures après l'agression, j'ai encore des ecchymoses partout sur la face, mal partout sur le corps et je me sens stressé et irrité avec des réactions "agressives " envers ma femme et mes enfants. 

Je suis dégouté... Le malheur dans tout ça c'est que j'étais seul face aux agresseurs: personne ni la sécurité (on n'en n'a pas !) ni le personnel paramédical (une infirmière a eu droit à une agression verbale) n'est venu à mon aide ou à mon secours. J'étais seul et Je me sens seul...Je ne sais pas si j'aurai encore envie de travailler. Sûrement pas dans les conditions actuelles où j'exerce!! Que me conseillez-vous ? J'ai porté plainte auprès de la garde nationale. Mais est-ce suffisant ?"

Commentaires

Ajouter un commentaire