Foued Mebazaa : « La deuxième république a mis à nu les défauts du régime de Ben Ali »

Foued Mebazaa : « La deuxième république a mis à nu les défauts du régime de Ben Ali »

 

L’ancien  président de la chambre des députés, Foued Mebazaa ne rate aucune occasion pour critiquer, parfois avec virulence, le régime de Ben Ali dont il était l’un des piliers.

Dans une déclaration à radio Mosaïque FM, en marge de la célébration de la fête de la république au palais du Bardo, ce lundi 25 juillet,  l'ancien président intérimaire a déclaré à que « la deuxième république n'a pas mis à nu les défauts du règne du leader Habib Bourguiba mais ceux du régime de Ben Ali ». 

Il a souligné que pour construire une république réussie, les dirigeants doivent être un exemple et non seulement des superviseurs des situations. 

Pour Mebazaa, il est nécessaire de faire participer les jeunes et prendre leurs avis pour poursuivre la construction des bases solides de la république.

Il est à rappeler que Foued Mebazaa na’ jamais été un opposant de Ben Ali dont il était « «un homme loyal». Dans un câble diplomatique américain de mai 2009 obtenu par WikiLeaks, il  était présenté comme « un septuagénaire sans ambition, «un homme loyal vis-à-vis de Ben Ali et qui ne représente aucun danger pour lui».

Il a été nommé ministre de la jeunesse et du sport dans le gouvernement de Ben Ali le 27 octobre 1987 et élu maire de Carthage de 1995 à 1998. Membre du bureau politique du Rassemblement constitutionnel démocratique (RCD), à partir de 1988, sans discontinuité, il a été « désigné » par Ben Ali président de la chambre des députés  en octobre 1997, poste qu'il a occupé jusqu'au 15 janvier 2011 quand il devient président par intérim en vertu de l’article 57 de la Constitution du 1er juin 1959, avant de céder la place à Moncef Marzouki à la suite des élections de la Constituante en octobre 2011.

Votre commentaire

  • Soumis par ali le 14 Septembre, 2016 - 08:22
    cela ressemble à l’indécence..