François Gouyette n’a pas été décoré par BCE : le message codé

François  Gouyette n’a pas été décoré par BCE : le message codé

 

Dans la tradition diplomatique, un ambassadeur en fin de mission est décoré par les hautes autorités du pays d’accueil. En Tunisie, c’est le président de la République en personne qui remet la décoration au cours de l’audience d’adieu accordée à l’ambassadeur concerné.

Ainsi, le 25 août, Béji Caïd Essebsi a reçu l’ambassadeur chef de mission de l’Union Européenne en Tunisie, Laura Baeza, et lui a remis les insignes de Grand Officier (le premier grade) de l’Ordre de la République « en reconnaissance de ses efforts pour consolider les relations d’amitié et de coopération entre la Tunisie et l’Union Européenne », selon le communiqué de la présidence.

Hier vendredi 9 septembre, le chef de l’Etat a reçu, en audience d’adieu, l’ambassadeur de France, François Gouyette. Mais point de décoration décernée à cette occasion. Comme il ne s’agit pas d’oubli, en dérogeant à la tradition, la présidence a voulu certainement envoyer un message à la France. Un « message codé », diront certains.

En poste depuis 2012, François Gouyette a-t-il montré une certaine proximité avec l’ancien président provisoire Moncef Marzouki pour que cela soit interprété comme un soutien à l’ancien adversaire de Béji Caïd Essesbi à la dernière élection présidentielle.

On se rappelle qu'au lendemain de la proclamation des résultats, une campagne de presse aété menée en France contre l’âge du du président élu et le retour des caciques de l’ancien régime. De plus, malgré les proclamations de soutien à la transition démocratique en Tunisie, la France n’a accordé que parcimonieusement son aide à notre pays.

Dans tous les cas, cette aide n’était pas à la mesure de la première place occupée par la France parmi les partenaires de la Tunisie. Au cours de la visite d’Etat qu’il a rendue à Paris et malgré le faste qui lui a été accordé, le président de la République n’a obtenu que 60 millions d’Euros au titre du recyclage de la dette, une somme jugée insignifiante au regard du montant de la dette publique due par la Tunisie envers la France.

Votre commentaire

  • Soumis par Guellaty le 12 Septembre, 2016 - 11:03
    Francois Gouyette n'aurait pas pu être décoré à son repart puisqu'il a déjà été décoré Grand Officier de la République Tunisienne et ce le 4 juillet 2013. Et pour rester dans la symbolique, le diplôme lui fut remis vendredi, jour de son départ. Ne voyons pas de geste politique là où il n'y en a pas.