Khaled Chouket demande le limogeage immédiat de Mofdi Mseddi

Khaled Chouket demande le limogeage immédiat de Mofdi Mseddi

 

Khaled Chouket, un des dirigeants de Nidaa Tounés a demandé le limogeage immédiat du conseiller pour l’information et la communication du Chef du gouvernement Mofdi Mseddi. Dans une déclaration, l’ancien ministre et porte-parole du gouvernement Habib Essid n’épargne pas le chef du Gouvernement Youssef Chahed qu’il menace d’une crise politique ou d’une audition au parlement dont le pays n’a que faire dans les conditions actuelles.

Selon lui Mseddi « nous est paru de façon incontestable qu’il dirige personnellement et de façon directe depuis des mois des actions de nature hostiles visant Nidaa Tounés, pour en dénaturer l’action, provoquer ses dirigeants et encourager de façon méthodique toute atteinte à leur égard, en tirant profit de sa position et en usant du bâton et de la carotte envers qui il veut au sein des moyens d’information audiovisuels, écrits et électroniques ».

Il ajoute que Mseddi ne se privait pas d’user des moyens de l’Autorité pour porter atteinte à ceux qu’il considère comme des adversaires ou pour récompenser ceux qu’il qualifie de proches ou d’amis. Il va jusqu’à affirmer que Mofdi Mseddi a constitué des « chambres noires comprenant des journalistes, des communicateurs et des bloggeurs en vue de porter atteinte au Nidaa en tant que parti et en tant que direction.

Dans un seconde partie de sa déclaration ce n’est plus Mofdi Mseddi qui est visé mais le chef de Gouvernement lui-même puisqu’il y critique le fait que Youssef Chahed traite tous les partis signataires du Pacte de Carthage sur un pied d’égalité celui qui a obtenu 86(entendez Nidaa Tounés même s’il est bien en deçà de ce nombre sièges) comme celui qui n’en a qu’un seul et même les formations marginales. Ainsi regrette-t-il que Chahed rencontre les directions de tous les partis à l’exception de celle du sien (entendez Nidaa encore).

Ce qui aggrave les choses juge-t-il c’est le comportement hostile des proches de Chahed à l’égard de Nidaa qui pendant des mois ont usé des moyens de communication et d’information du gouvernement pour porter des coups au mouvement.

«En raison de notre souci de voir s’établir de bonnes relations entre le Gouvernement et le premier parti de la coalition au pouvoir et dans le pays et compte tenu de notre désir d’épurer le climat de toutes les scories et de nous assurer que les méthodes anciennes dans la gouvernance des affaires de l’information et de la communication ne reviennent plus nous appelons de façon claire le chef du Gouvernement à limoger immédiatement son conseiller pour l’information et la communication et à mettre fin aux manigances de son cercle proche contre le mouvement Nidaa Tounés et des atteintes portées à ses dirigeants et ses députés ».

Il menace le chef de Gouvernement s’il n’accède pas à sa demande d’une crise politique ou d’une audition parlementaire, ce qui ne peut qu’aggraver les difficultés que connaît le pays.

Membre du cercle proche du N°1 de Nidaa Tounés, Hafedh Caïd Essebsi , Khaled Chouket est depuis quelques mois avec le chargé du dossier politique Borhen Bsaies, le porte-parole officieux du mouvement.

Commentaires

Ajouter un commentaire