Le déficit hydrique dans les barrages inquiète le ministère de l’Agriculture

 Le déficit hydrique dans les barrages inquiète le ministère de l’Agriculture

 

Pour la troisième année consécutive, la Tunisie souffre d’un déficit hydrique estimé, au 15 mai 2018, à 164 millions m3, dans les différents barrages du pays où les réserves en eau ont atteint 1.056 millions m3, soit 50% de la capacité de réception de ces ouvrages, selon les données du ministère de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche.

A l’exception des gouvernorats de Jendouba et Bizerte et ceux du sud du pays où les précipitations ont dépassé la moyenne, la plupart des régions du pays ont souffert d’un déficit pluviométrique en dépit de la légère amélioration enregistrée notamment au cours des trois derniers mois.

La Tunisie, qui est sujette souvent à des périodes de sécheresse, connaît de plus en plus de problèmes liés à l’approvisionnement en eau, devenant plus fréquents y compris dans la capitale (Tunis), particulièrement pendant la saison estivale.

Commentaires

Ajouter un commentaire