Les touristes chinois sont-ils les bienvenus chez nous ?

Les touristes chinois sont-ils les bienvenus chez nous ?

Peu de gens le savent mais les professionnels ne doivent pas l’ignorer. La Chine est le plus grand marché émetteur de touristes. Sur le milliard et demi milliard d’âmes que compte " l’Empire du Milieu" , plus de 120 millions ont voyagé à l’étranger en 2015 soit deux fois plus qu’en 2010. Pour se rendre compte de la croissance de ce marché un seul chiffre : entre 2014 et 2015, le taux de croissance est de 19,5%. Comme la Chine connait un boom économique sans précédent le nombre de riches chinois se développe de façon exponentielle. D’où, comme conséquence, que les chinois sont parmi les touristes les plus dépensiers du monde. Toujours en 2015, ils ont dépensé 215 milliards de dollars US hors de leur pays. Soit une moyenne de 1800 dollars par touriste.
Au moment où les marchés traditionnels de la destination Tunisie trainent les pieds et placent des avertissements à leurs ressortissants pour cause de terrorisme alors qu’être à Paris, à Bruxelles ou à Londres est souvent plus risqué que de vivre à Hammamet ou à Djerba, qu’avons-nous fait pour attirer les touristes chinois. Des tour-operators tunisiens se plaignent que pour le touriste chinois venir en Tunisie relève du parcours du combattant. En effet, il lui faut se munir d’un visa qui n’est accordé que par l’ambassade tunisienne à Pékin. Pour un pays aussi vaste que la Chine aller dans la capitale exige parfois un voyage par avion de plusieurs heures, outre les dépenses causées par ce déplacement. Mais même cela n’est pas suffisant parce qu’il faut parfois jusqu’à un mois pour se faire délivrer le sésame.
Le Maroc a réglé la question. Lors de sa récente visite en Chine en mai dernier le Roi Mohamed VI a annoncé au chef d'Etat chinois sa décision de supprimer, à compter du 1er juin 2016, les visas pour les ressortissants chinois. Une décision qui "marque une volonté d’ouverture de la part du royaume et d’amplification des échanges humaines, culturels, économiques et politiques entre les deux pays amis", selon le ministre marocain des Affaires étrangères Salaheddine Mezouar, cité par l’agence marocaine MAP.
La visite royale a été l’occasion d’annoncer l’établissement d’un partenariat stratégique entre les deux pays. Quinze accords et conventions ont été signés à cette occasion dont un mémorandum d’entente entre le ministère du Tourisme et l’Administration nationale chinoise de tourisme. Ce mémorandum a pour finalités de renforcer la coopération touristique, via la promotion (participer aux foires et salons professionnels dans les deux pays et inciter les agences de voyages, les offices nationaux du tourisme et les compagnies nationales de transports des deux pays à collaborer en vue de promouvoir leurs destinations touristiques respectives), la formation (mettre en place des programmes de formation dédiés aux nouveaux métiers de tourisme et aux spécificités des deux marchés) et les investissements (identifier les opportunités d’investissement touristique et les inciter à investir dans le secteur touristique au Maroc).
Il est temps pour la Tunisie d’aller dans le même sens. Comme première étape, il serait indiqué de remettre le visa aux ressortissants chinois à leur arrivée à l’aéroport à Tunis en attendant de sauter le pas et de les dispenser de cette formalité comme on le fait pour les touristes européens. C’est la seule manière d’attirer quelques milliers de touristes chinois en Tunisie, de les fidéliser et en avoir chaque année un peu plus. Car il s’agit d’un marché prometteur appelé à se développer de façon notable au cours des prochaines années.
C’est certain, les touristes chinois sont les bienvenus chez nous. Mais il est important de leur faire sentir cela.
R.B.R.

Votre commentaire

  • Soumis par belazi le 15 Décembre, 2016 - 16:36
    j'ai effectue des séjours en Chjne ;mes amis veulent visiter le maroc et la Tunisie et j'y suis pour quelque chose ,mais voila s'ils peuvent se rendre au Maroc,pour la Tunisie impossible en tant que touriste vas t-on les refouler a leur arrivee du maroc en Tunisie meme en tanqu'invites.
  • Soumis par Bechir Toukabri le 9 Juillet, 2016 - 20:41
    Comme les enfants gâtés Le professionnels du Tourisme veulent "le beurre et l'argent du beurre". Ils ne veulent pas se fatiguer. Ils préfèrent des hôtels vides.Bravo. C'est ça EL BHAMA.