L’UGTT, la FTH et la FTAV accusent Safi Saïd de « terrorisme verbal »

L’UGTT, la FTH et la FTAV accusent Safi Saïd de « terrorisme verbal »

Les propos tenus par le journaliste Safi Saïd dimanche soir dans l’émission « Liman Yajro Fakat » diffusée sur la chaîne « Al Hiwar Ettounssi » ont provoqué la colère du secteur touristique.

Depuis le dimanche les réactions se sont multipliées sur les réseaux pour dénoncer ces attaques injustifiées contre le secteur.

Les syndicats ouvriers et patronaux du Tourisme (UGTT, FTH et FTAV) n’ont pas tardé à réagir.Dans un communiqué conjoint ils viennent de dénoncer ces  « propos irresponsables ».  

Le communiqué a ajouté : « Eu égard à la gravité des affabulations portées, l’UGTT, la FTH et  la FTAV les qualifient de ‘’terrorisme verbal’’ tant leur intention de nuire au tourisme tunisien est évidente. Elles s’insurgent contre les insultes proférées à l’égard des employés du secteur qui exercent des métiers des plus nobles de service et non de servitude. A ce propos, dénier aux professionnels de croisière, une branche sinistrée, de se réjouir d’une reprise de leur activité est le signe d’une ignorance totale de l’espoir que représente une telle reprise pour les artisans, les guides, les taxistes, restaurateurs…etc. »

Ces mêmes professionnels considèrent n’avoir aucune justification à apporter à leurs détracteurs les plus zélés, sauf que de leur rappeler les entrées en devises que leur secteur procure au pays, les centaines de milliers de postes d’emploi qu’il génère dans toutes les régions, l’effet induit sur les autres secteurs vitaux de l’économie. Les signataires insistent particulièrement sur le non-sens de l’idée de la substitution du tourisme par l’agriculture. Deux secteurs Ô combien complémentaires et conjointement nécessaires au développement de l’économie nationale.

 

Les signataires du  communiqué ont d’un autre coté fustigé les multiples contradictions dans les déclarations de ce personnage. Ils pointent du doigt la somme d’inepties débitées et qui ne sont que la preuve d’une parfaite méconnaissance des rouages les plus élémentaires du secteur du tourisme.

 

S’il est vrai que le tourisme tunisien passe par une période difficile et qu’il a besoin de réformes profondes, Patronat et Syndicat sont persuadés que le tourisme tunisien jouera à l’avenir le rôle important qui lui est dévolu pour le bien de l’économie nationale et du pays.

 

 

 

 

 

Votre commentaire

  • Soumis par sassi le 9 Novembre, 2016 - 12:16
    oui Samir wafi il est wafi (vide zero) son émission devient du cirque où il n' y a que des clown et que ça n'interessent que les enfants