Stars of Science: La course au titre du meilleur innovateur du monde arabe se poursuit

Stars of Science: La course au titre du meilleur innovateur du monde arabe se poursuit

 

La course au titre du meilleur innovateur du monde arabe s’intensifie ce weekend dans l’émission phare de la Fondation du Qatar, Stars of Science. Seuls ceux aux projets d’innovation solides ont survécu aux trois épisodes consacrés aux auditions.

Tous ceux qui se sont présentés aux auditions avaient le même objectif en tête : gagner une place dans l’émission afin de développer leur projet innovant. Dans les studios, les trois jurés de Stars of Science  étaient là pour décider de leur destin. Le vétéran de l’émission, Professeur Fouad Mrad, brillant expert en technologie, se tient prêt, comme toujours. De retour à ses côtés, Dr. Abdelhamid El-Zoheiry, le docteur en médecine qui adore se démêler avec le Professeur Mrad. Un nouveau membre du jury les a rejoint, le visionnaire Dr. Khalid M. Al-Ali. Avant ses dix années passées à travailler à la NASA (National Aeronautics and Space Administration) aux Etats-Unis, Dr Al-Ali avait été chargé de developer le Parc des Sciences et des Technologies du Qatar (QSTP) de la Fondation du Qatar. Le prodigieux ingénieur aérospatial devenu entrepreneur de la Silicon Valley, passe désormais son temps à voyager d’un continent à l’autre depuis qu’il a fondé sa propre compagnie technologique, Senseta, leader mondial dans l’analyse des Big Data et des solutions drones.

Le premier épisode d’auditions des innovateurs était consacré au domaine de la biomédecine. On y a vu des échecs et des réussites, des idées incomplètes qui ont rencontré le sort qui leur était attendu. Leur rivalité retrouvée, le docteur El-Zoheiry et le professeur Mrad soutiennent déjà différents innovateurs. Et, les plus grands succès de l’épisode ? Une aide robotisée pour les personnes paralysées ou encore un appareil laparoscopique qui assisterait les médecins lors de chirurgies spécialisées.

Face aux critiques du jury, plusieurs idées ont également vite tourné court lors du second épisode, qui portait sur les innovations dans le domaine des technologies de l’information (TIC). Une invention destinée à surveiller les usagers des bibliothèques a été perçue comme ayant un effet trop « Big Brother ». Mais les jurés n’ont pas tari d’éloges devant de nombreux projets.

Les idées liées à l’énergie et l’environnement ont été présentées lors du troisième épisode. Certaines d’entre elles n’ont pas fini d’étonner le Professeur Mrad. Après un petit moment de méditation et une sérieuse conversation avec Dr. El Zoheiry, il s’est apaisé et a réussi à se décontracter face aux candidats.

Les jeunes innovateurs devront surmonter leur stress encore quelques temps. Dans le prochain épisode du Majlis diffusé à partir du  13 Octobre, les neuf innovateurs sélectionnés pour rejoindre le programme seront annoncés. Le jury leur donnera le feu vert pour transformer leurs idées en prototype. Cette prochaine étape sera le test ultime : seront-ils capables de transformer leurs idées en réalité ? Les prototypes seront affinés, testés, et évalués par des consommateurs potentiels. 

Quatre finalistes survivront aux étapes éliminatoires et atteindront la grande finale. Ils se partageront une somme de 600 000 dollars américains, en fonction des votes en ligne du public et celui du jury lors de la dernière semaine de l’émission.

Pour voir le programme complet ou revoir les épisodes, veuillez visiter www.starsofscience.com

D'après communiqué

Commentaires

Ajouter un commentaire