Accusations Bhiri : le ministère de l’Intérieur dément

Accusations Bhiri : le ministère de l’Intérieur dément

 

Le ministère de l’Intérieur a réagi mercredi au post du dirigeant d’Ennahdha et président de son bloc parlementaire en indiquant que sur instructions du ministère public et durant l’horaire administratif, une patrouille sécuritaire s’est rendue au domicile de l’épouse de l’intéressé (la source ne donne pas son identité-ndlr) pour lui transmettre de façon légale une convocation pour comparaître en vue d’ être entendu dans une affaire judiciaire. Mais l’épouse s’est dite dans l’impossibilité de lui faire parvenir la convocation étant donné qu’elle était séparée de lui et qu’elle ignore son lieu de résidence, ajoute-t-on de même source..

Le ministère de l’Intérieur a précisé dans ce cadre que la descente qui a eu lieu à la même date à Ben Arous est en rapport avec la recherche d’un suspect impliqué dans une autre affaire qui n’a rien à voir avec celle pour laquelle a été convoqué le citoyen Abdelaziz Daghsni, puisqu’elle est en rapport avec une affaire d’homicide dont la victime est un surveillant de l’hôpital Mahmoud Matri à l’Ariana.

Votre commentaire

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.