Facultés privées: Seules les autorisations des écoles d’ingénieurs ont été suspendues 

Facultés privées: Seules les autorisations des écoles d’ingénieurs ont été suspendues 

Suite à la diffusion d’un article https://www.espacemanager.com/il-ny-aura-plus-dautorisation-pour-louvert... dans lequel on a indiqué que le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Slim Khalbous, a déclaré sur les ondes de Shems FM que les octrois de licence aux facultés privées seront momentanément suspendus, son conseiller Driss Sayah nous a contacté pour apporter les précision suivantes :

« La suspension des autorisations à l’ouverture d’établissements universitaires privés est spécifique aux écoles d’ingénieurs. Les propos de M. le Ministre Slim Khalbous étaient formulés en réponse à une question d’un journaliste faisant suite à un communiqué de l’Ordre des Ingénieurs. Il y a en fait une sorte de moratoire depuis quelques années au sujet de l’agrément de nouvelles écoles d’ingénieurs. Ce moratoire n’est d’ailleurs pas spécifique au secteur privé mais aux écoles d’ingénieurs en général. Le nombre d’écoles délivrant un diplôme d’ingénieur en Tunisie a quasiment doublé au cours des 10 dernières années alors que le nombre d’ingénieurs nouvellement diplômés a considérablement baissé au cours de la même période.

Le Ministère comprend les inquiétudes de l’Ordre des Ingénieurs quant à la qualité de la formation dispensée, notamment dans le secteur privé. Le Ministère a d’ailleurs associé cette structure aux commissions de la réforme universitaire (comme tous les autres métiers organisés) pour recueillir leurs propositions quant à l’amélioration des programmes et méthodes de formation. Il a également réuni tous les acteurs universitaires privés (en mai 2017) pour entamer un programme de mise à niveau et de révision des cahiers des charges. »
 

Commentaires

Ajouter un commentaire