La sécurité privée en Tunisie ne connaît pas de crise

La sécurité privée en Tunisie ne connaît pas de crise
 
 
Selon Tv5 monde,  s’il y a bien un commerce juteux en Tunisie, ça serait sûrement la sécurité privée, où  hôtels et entreprises étrangères font souvent appel à des agences privées pour rassurer leurs clients face à la menace terroriste. Un enjeu sécuritaire qui demeure omniprésent pour l’économie du pays. 
 
Le président fondateur de Polygarde, une société de sécurité privée, Abbes Mansouri ne cache pas sa satisfaction, quant à ce secteur en plein essor stipulant que : « Nous n’avons jamais gagné autant d’argent ». Un mérite qui revient selon lui à la révolution tunisienne, où depuis 2011, la croissance de l’entreprise a été vertigineuse, ce qui n’était pas le cas durant les années de Ben Ali.
 
Née en 2006, l’entreprise n’employait que des agents lors de son lancement. Aujourd'hui, elle en a plus de 360, et quadrille tout le territoire avec des bureaux à Tunis, Sfax, Tataouine, Médenine et Kasserine. Son chiffre d’affaires sur les quatre premiers mois de cette année dépasse les deux millions d’euros. « Auparavant, nos agents de surveillance travaillaient essentiellement pour des agences étatiques. Nous touchions très peu le secteur privé. 
 
Les entreprises étrangères installées en Tunisie faisaient alors appel aux forces de sécurité de l’Etat pour assurer leur protection.  Aujourd’hui elles  exigent  la présence d’agents privés devant leurs sièges ou leurs sites industriels », rapporte Mansouri.
 
 

 

Commentaires

Ajouter un commentaire