Néji Jalloul veut réconcilier « la Tunisie avec ses Azlems » !

Néji Jalloul veut réconcilier « la Tunisie avec ses Azlems » !

Au cours du colloque qu’il a organisé, ce samedi 21 juillet 2018, sur le thème « les défis de la souveraineté nationale », Néji Jalloul a invité une pléiade d’anciens dignitaires du régime Ben Ali, comme pour garnir la salle. On a relevé la présence d’anciens ministres et autres hauts fonctionnaires, voire des membres du RCD dissout. Il a même choisi certains d’entre eux pour faire un petit topo sur la question. Lui qui avait « combattu Ben Ali », disait-il dans une interview publiée dans Jeune Afrique au mois de novembre 2015, « mais ses ministres étaient des amis », se croit en mesure de pouvoir réconcilier « un jour la Tunisie avec ses azlem ».  Il est vrai qu’ils constituent un grand réservoir pour tout prétendant à la magistrature suprême.

Dans cette même interview, il disait que " Ben Ali a fait du populisme et brouillé les frontières sociales, et si ses ministres affichaient publiquement un semblant d'autorité, le dernier des Trabelsi pouvait les insulter à loisir".

Dans le paysage politique tunisien d’après janvier 2011, Néji Jalloul est un personnage atypique. Electron libre il l’est incontestablement », écrivait notre ami Raouf Ben (https://www.espacemanager.com/qui-fait-courir-neji-jalloul-une-ambition-...). « La constance n’a jamais été son fort ». Depuis son limogeage du ministère de l’éducation Néji Jalloul rumine sa vengeance. Il a saisi la perche que lui a tendue le président de la république Béji caid Essebsi qui l’a nommé à la tête de l’ITES en remplacement de Hatem Ben Salem qui a pris sa place à l’avenue Bab Bnet, pour refaire surface. Lui qui faisait « des déclarations plusieurs fois par jour sur des sujets divers et variés », a trouvé dans l’ITES un bon mécanisme pour organiser des séminaires, sur des sujets parfois sans beaucoup d'intérêt, ou encore présenter des études prétendument scientifiques, sentant le réchauffé.

L’essentiel pour lui c’est d’être présent dans les médias et les …sondages. Le reste n’est que billevesées !

B.O

Votre commentaire

  • Soumis par A.Klai le 21 Juillet, 2018 - 20:41
    Neji Jalloul un obsédé par les présidentielles 2019 prêt à réconcilier « la Tunisie avec ses Azlems » ! Quel culot! A-t-il vraiment les moyens et la capacité d’être vraiment ce rassembleur ? Je ne le crois pas. Il roule pour lui rien que pour lui. Dans le paysage politique tunisien d’après janvier 2011 personne ne lui connaissait des activités politiques auparavant. Électron et pigeon voyageur d'un parti à un autre 3 partis en 3 ans qui dit mieux. La constance n’a jamais été son fort mais l'opportunisme comme ceux qui s'accrochent au fauteuil YC le premier.. "L’essentiel pour lui c’est d’être présent dans les médias et les …sondages. Le reste n’est que billevesées ! "Fils de pub comme disait un grand de la communication Il se prend pour le centre de gravité de la scène politique tunisienne? Il a fait quoi? Son bilan à l'éducation nationale que de la pub et des plateaux télé. Il était incapable de gérer un conflit avec Yacoubi et il prétend sortir la Tunisie de l'agonie où elle est. Bigre quel culotté ce mec!