Yassmine Ben Hamida (la plus jeune élue municipale):" Je compte ranimer la flamme chez les jeunes de Ras Jebel’’

Yassmine Ben Hamida (la plus jeune élue municipale):" Je compte ranimer la flamme chez les jeunes de Ras Jebel’’

 

Alors que tout le monde essaye d'expliquer le désintéressement des jeunes vis-à-vis des élections, Yassmine Ben Hamida, à 19 ans, jette toutes ses forces dans la bataille et aujourd’hui, elle est devenue la plus jeunes élue municipale de la Tunisie.

Yassmine, très à l’aise dans le bureau de son parti à Ras Jebel, nous a accueillis avec un discours mature… comme un vieux routier de la politique. On a vite compris que cette jeune fille, imposante et directe, ne fait pas son âge… Récit. 

A 19 ans, tu as réussi à t’imposer en devenant la plus jeune élue municipale. Tes impressions ? 

Vous êtes sûr déjà que je suis la plus jeune ? En tout cas, je suis très ravie et honorée, mais à la fois, prudente et surtout engagée à être à la hauteur de tous ceux qui m’ont fait confiance. 

Comment avez-vous vécu la campagne ?

Euh, comme se sont passés trop vite les 30 jours de campagne ! C’était une expérience formidable à travers laquelle j’ai connu des gens merveilleux. Une expérience qui a changé ma façon de penser…Je suis fière de notre équipe, de tout le travail énorme qu’on a réalisé, de tous les  nouveaux amis que j'ai rencontrés, de cette nouvelle famille qu’on vient de former. Mais pour être honnête avec vous, je n’ai pas eu vraiment la chance de savourer cette  «victoire ».

Tu peux expliquer?

Je suis inquiète et triste, tout d’abord parce que mes amis dans la liste ne vont pas continuer l’aventure avec nous (en larmes..) pourtant je savais très bien qu’ils pourraient être très utiles pour la ville, mais aussi, et dans le même sens, je me demande si le travail sera aussi fluide et cohérent (comme ce fut chez nous) au sein du conseil municipal. On verra en tout cas. Et j’espère que le conseil aura le même engagement et la volonté pour qu’on puisse ensemble participer à la prospérité de notre jolie ville. 

Comment est-ce que tes parents ont réagi lorsque tu leur as annoncé que tu voulais te présenter aux élections ? 

Ils ont logiquement vécu ce fameux dilemme entre poursuivre mes études, qui reste pour eux la priorité des priorités, et me laisser poursuivre cet engagement social…. Première de ma section en commerce international avec 15 de moyenne, j’ai vite réussi à satisfaire leur premier souhait. Mais, il faut avouer que depuis mes premiers projets dans la vie associative, mes parents étaient toujours là pour moi et m’ont encouragée pour chaque nouvelle expérience et nouveaux horizons. Mais je ne me permets pas de vous cacher l’inquiétude surtout de mon père par rapport à l’environnement politique actuel. Ma mère, quant à elle, n’arrête pas de rappeler que l’intérêt public et au-dessus de tout. 

Donc, ton élection était prévisible ?

Vous avez tout compris… la municipale c’est l’aboutissement d’un engagement. Ceux qui connaissent de près Yassmine Ben Hamida savent très bien que je saurai toujours réaliser mes rêves.  

Les réactions des habitants de Ras Jebel après ton élection ?

Le 6 mai restera gravé à jamais dans ma mémoire. Je ne vous raconte pas ce flux énorme de gens qui sont venus me féliciter. La famille, les amis et même des gens qui me connaissent à peine ont partagé avec moi cette victoire.  Je n’arrivais plus à lire et répondre à tous les appels et messages reçus. Mais j’ai réussi à lire quand même des réactions du genre: « Tu es la fierté de Ras Jebel », « le triomphe de la beauté », ou « l’espoir des jeunes »…. cela me fait chaud au cœur. 

Vous allez donc porter la voix de la jeunesse ? 

C’est trop dire !  Je fais partie aujourd'hui d'un conseil qui représente la population de Ras Jebel avec toutes ses catégories et donc tout le monde est le bienvenu. Mais, d’une manière symbolique, je suis d’accord avec vous… Oui, je porte la voix de la jeunesse mais aussi de l’espoir et du progrès. Désormais, je compte ranimer la flamme politique chez les jeunes de Ras Jebel. 

Quelles étaient tes motivations pour intégrer le mouvement AL Machrou et te présenter aux élections ?

Comme je viens de vous expliquer, la municipale est l'aboutissement d’un engagement. Mais pour quoi Al Machrou ? Je vous raconte l’histoire depuis le début: Pendant les élections législatives qui coïncident avec mes participations aux concours d'art oratoire, je commençais à faire des recherches sur le discours des politiciens.  Et bien évidement, Mohsen Marzouk était très remarquable dans ce sens, et il m’impressionnait beaucoup. Au début, j’ai étudié les gestes, le ton... et au bout de quelque temps, je me trouve persuadée et convaincue par ses idées et son projet. Aujourd’hui, il n’y a qu’Al Machrou qui me correspond vraiment. Avec plus de 70% de jeunes dont une grande majorité qui avait de l’expérience associative, je me retrouve dans mon assiette. 

Cela n’a rien à voir avec votre oncle qui est député d’Al Machrou au sein de l’ARP ?

Je m’attendais à cette question et je vous remercie d’ailleurs de l’avoir posée. Pour qu’on soit clair, beaucoup de monde ici à Ras Jebel pense vraiment que j'étais placée 2ème sur la liste d’Al Machrou grâce à mes liens familiaux avec le député d’Al Machrou à Ras Jebel. C’est faux. C’est injuste. Et ça me gêne vraiment. En tout cas, les gens qui ont travaillé avec moi savent très bien que je mérite ma place ici et que tout se travaille, tout se mérite. Mon oncle m’encourage certes mais je reste toujours fidèle à mes idées et mes principes personnels. 

Derrière cet exploit se cache forcément une force de caractère exceptionnelle ? 

Bien évidemment, la personnalité joue un rôle primordial.  C’est vrai que la vie associative m’a appris beaucoup de chose et m’a aidée à forger ma personnalité et me donner confiance. Mais, j'avais un petit plus par rapport aux autres… c'est l'art de la communication qui fait de moi une fille imposante, persévérante et sûre d’elle. «Tout est communication », comme le dit Gregory Bateson.

Donc ton atout c’est la communication ?

Pas uniquement cela.  La communication et l’art oratoire seuls ne suffiront pas. La vie m’a apprise aussi qu’il faut avoir confiance en soi et savoir défendre ses idées. D’être à l’écoute des gens et tolérant envers les autres. 

A Ras Jebel, c’est pourtant Ennahdha qui a eu la grosse part du gâteau. Déçue des résultats ?  

Comme je viens de vous expliquer au début de notre entretien, je n’ai pas vraiment pu savourer cet exploit personnel puisque j'étais très déçue par rapport au verdict du scrutin. La situation n'est pas catastrophique, c’est vrai, mais la déception est là surtout par rapport aux efforts fournis et nos grandes compétences qui ont dû quitter la table. Le problème n’est pas lié à Ennahdha ou d’autres partis. Maintenant, notre unique préoccupation c’est l’avenir de notre ville. 

Ton âge ne serait-il pas un obstacle dans l’intégration et surtout dans la prise de décisions au sein  du conseil municipal ?

Généralement mon âge pose un problème surtout lorsque je travaille avec une équipe adulte. Ce n’est pas toujours facile de donner la parole à une gamine de 19 ans ou de rester concentrés plus d’une minute sur son discours. Oui, ce conflit de génération persiste. Mais cela me motive encore plus, et m’oblige à leur montrer le contraire. Ne vous inquiétez pas pour moi, je réussis à chaque fois… Sinon, vous connaissez ce proverbe ? «Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années. ». 

On a l’impression que tu cherches les défis et tu vises l’impossible ? 

Avoir respiré l’air Jbelien (De Ras Jebel) tout au long de mes 19 ans. De l’eau et de l’iode… les mûres et Zmimra… vivre sur cette terre fertile qui a vu la naissance des grands leaders et savants…ce bai d’énergie me donne la force et la volonté à réaliser l’impossible. Donc, c’est de mon devoir d’être à la hauteur de notre histoire et cette responsabilité, pour œuvrer à ce que la splendeur de Ras Jebel reste éternelle. Je suis désolée, mais il faut naître à Ras Jebel pour pouvoir me comprendre.

Interview réalisée par Cheker Berhima
 

Commentaires

Ajouter un commentaire